À 6h03, le premier prix national Barcelone !

Img 1380

Hombourg Haut (Moselle). Dimanche 3 juillet, Mohamed Mehadji a enlevé le plus beau prix de sa courte carrière.

Et dire qu’en début d’année, il a bien failli arrêter la colombophilie, après seulement sept années de pratique. Cet hiver, une bête a décimé les installations ! Une centaine de pigeons, grosso modo la moitié de la colonie, disparaissait par nuit. Le coupable a été trouvé : une fouine.
Dans l’Est de la France, la nature n’est pas toujours tendre avec les colombophiles. Une fouine, cela peut arriver n’importe où. Les amateurs de l’Est sont en plus confrontés à une surpopulation de rapaces. « Comme je dis toujours, je prends 200 bagues, 100 pour moi, 100 pour le rapace. » Alors forcément, une victoire de prestige vous réchauffe le coeur et vous redonne un sacré coup de moral.

Dimanche, à 6h03’45’’, Mohamed Mehadji, de Hombourg Haut (groupement de Moselle Est), a décroché le premier prix sur Barcelone France 2016 : « je suis tombé à nouveau amoureux ! » Le contingent français était de 3.039 pigeons et avec les vents d’Ouest, on s’attendait à ce que la tête se joue aux frontières de l’Allemagne. Seulement Mohamed Mehadji a frappé fort : il décroche la première place avec une avance confortable sur un amateur du… Nord-Pas-de-Calais, Samuel Turcq de
Merris dont le pigeon a dû batailler de hautes luttes pour se retrouver à une telle place. Troisième Jean-Luc Muller du dépôt de l’Aisne, quatrième les Aderhold de Forbach (à nouveau Moselle Est), cinquième Didier Arbonnier de Gommegnies (dépôt de Maubeuge). Sur Samuel Turcq, Mohamed Mehadji s’impose avec une avance de 166 m/mn grâce à une femelle de 2012, la 406249, d’origines Schachkow/Rütz. De l’aveu même de Mohamed Mehadji, « elle n’avait pas fait grand-chose cette année ». Et pour cause : les conditions météorologiques n’ont guère permis une préparation optimale. Elle devait aller à Limoges, elle a été lâchée à Bourges (400 km). Rien d’autres si ce n’est quelques entraînements personnels sur Épinal et Nancy.
Mohamed Mehadji a engagé vingt pigeons sur ce Barcelone, autant dire ce qui lui restait de vieux après le passage de la fouine. Tous étaient logés dans...

La suite à découvrir dans la France colombophile n°278.