Alain Wayolle : de la vitesse au fond

Dsc0843

À Robecq, dans le Pas-de-Calais, Alain Wayolle fait partie de ses colombophiles capables de gagner de 100 à 700 km.

Dans notre colombophilie contemporaine, l’heure est à la spécialisation. Rares sont les colonies à briller aussi bien en vitesse, en demi-fond ou en fond. À Robecq, entre Béthune et Saint-Omer, la colonie d’Alain Wayolle est de cette espèce, une colonie toutes distances, capables de décrocher la lune aussi bien à 150 à 700 km. En 2016, c’est ainsi qu’Alain Wayolle se classe en tête des championnats de sa société (Les Mosquitos d’Isbergues), de son entente, de son groupement (Béthune), des ALC-CALC, de la Première région que de la fédération nationale ou encore de La France colombophile. C’est tout simplement exceptionnel.

Dsc0835

Alain Wayolle est le produit d’une longue tradition colombophile. « J’ai commencé à marcher dans les pigeons », aime-t-il à rappeler. La passion du pigeon voyageur lui est venue de ses parents. Son père Gilbert est décédé en 2002. Sa maman, Micheline, est toujours aussi passionnée à 83 ans et joue de son côté, à Saint-Venant. Des oncles sont toujours colombophiles... Bref, Alain Wayolle est l’héritier d’une belle passion familiale.
Alain Wayolle est installé à Robecq depuis 2003, après un déménagement depuis Saint-Venant, à 2,5 km de là : une distance courte qui a permis l’adduction de quelques pigeons en 2003. Avant de nouveaux élevages pour d’abord jouer les concours de vitesse et de demi-fond, avant de se lancer, ces dernières années, dans les concours des ALC-CALC et de la Première région.
La base de la colonie demeure le sang familial des Wayolle avec les Van...

 
La suite à lire dans La France colombophile n°299 du 30 avril 2017.