Bernard Carette : "Une gestion prudente", cela paie !

Une carrette 1Sainghin (Nord). Éliane et Bernard Carrette ont fait une saison 2015 extraordinaire, remportant le championnat aux trois inscrits du CIF.

Quelle saison 2015 ! Vainqueur du championnat de l’Étoile colombophile tourquennoise et neuvilloise (ECTN), Éliane et Bernard Carrette auront marqué les esprits lors de la dernière édition des internationaux français. Premier au championnat national du CIF aux trois premiers inscrits, cinquième au championnat général où quelque 660 colombophiles participent, 2e du classement grand fond de La France colombophile : 2015 aurait permis de mettre au grand jour une solide colonie implantée dans l’un des anciens fiefs de la colombophilie française, Sainghin-en-Mélantois, dans la banlieue lilloise.

Dès le 1er concours un 1er prix !
Chez les Carrette, on partage, en famille, la passion du pigeon voyageur. Pas de Bernard sans Éliane, soutien inconditionnel et aide indispensable de Bernard.

Bernard Carrette a débuté la colombophilie en 1974, déjà à Sainghin-en-Mélantois, « déjà à la même adresse ». Bernard est un petit-fils d’agriculteur : il a grandi à la ferme. « J’ai toujours eu l’esprit des animaux et mon rêve était d’élever des chevaux, mais je n’en avais pas les moyens. » Éliane et Bernard s’installent, rachètent une étable sur laquelle sera édifiée une maison. Dans un coin de la propriété, au fumoir, Bernard s’amuse avec quelques pigeons, des voyageurs. Il lui faut une licence pour qu’il soit autorisé à pratiquer quelques volées.
Un beau jour, un...

La suite à découvrir dans le numéro 272 de La France colombophile...