En Flandre, l’un des rois de la vitesse

1 2

Hazebrouck (Nord). As pigeon national vitesse 2016, Jean Coudeville entame la saison 2017 le pied au plancher.

 

Samedi 20 mai 2017, 7h15, Pont Sainte-Maxence : les pigeons de l’Entente d’Hazebrouck sont lâchés. Ils sont 975 oiseaux à prendre les airs, 975 des sociétés de Boeschèpe, Godewaersvelde, des deux sociétés d’Hazebrouck, de Merville, de Burbure, de Calonne-Ricouart et de Bailleul. Au 38 rue Aristide-Briand à Hazebrouck, Jean Coudeville attend, au premier étage de son pigeonnier quand, à 8h57, un premier pigeon pointe : c’est le 373677-2015, le neveu de l’as pigeon vitesse France 2016.  Jean Coudeville le saisit et ôte sa bague caoutchouc. La constatation électronique, non merci : « j’aime prendre le pigeon en mains quand il rentre. » C’est un premier prix, un de plus, à l’Entente d’Hazebrouck, et ce n’est pas tout : un par un, le reste de l’équipe suit. À 9h05, le treizième pigeon pointe.  Jean Coudeville en avait engagé treize. Ce sera treize prix... Cette année encore, comme c’est le cas depuis plus d’une décennie,  Jean Coudeville sera difficile à battre sur les concours de vitesse et de demi-fond du groupement d’Hazebrouck : depuis début avril, il a déjà réalisé 78 prix en vitesse pour 106 pigeons engagés. « Au-dessus, il pourrait taper aussi », confie son ami  Frédéric Plateel : « mais il n’a pas la patience. » En 2016,  Jean Coudeville a tout de même joué tous les concours fédéraux, sauf Montauban. Avec quelques belles réussites dont un 4/5 sur Treignac.

4
Jean Coudeville est colombophile depuis 1973, grâce à... une chute de vélo. À Hazebrouck, déjà rue Aristide-Briand, Jean Coudeville assiste, en 1973, à la chute d’Émile Poste, colombophile bien connu à l’époque et dont la famille tenait l’un des plus célèbres cafés de la ville, La Tranquillité. Jean Coudeville l’aide à se relever : « je l’ai ramassé et je l’ai ramené chez lui. » Il découvre le bonhomme et ses pigeons. « J’ai été attiré. »  Jean Coudeville s’y met : les premiers pigeons sont logés dans des cageots à orange. À Waregem, en Belgique, il récupère quatre pigeons. Il les accouple, attendant patiemment qu’ils pondent. Ce sont quatre mâles... « À l’époque, je n’y connaissais pas grand...

 

La suite à lire dans La France colombophile n°301 du jeudi 25 mai 2017.