Et si nous jouions Alger en 2020 ou 2030 ?

Fotolia 117675810 1subscription monthly xxl

C’est un projet de La France colombophile, organiser un concours sur Alger comme le 14 juillet 1930.

Cela s’est passé un 14 juillet 1930, l’une des plus belles aventures de la colombophilie française, un concours lâché de l’autre côté de la mer Méditerranée, à Alger. À l’époque, il avait fallu une logistique et une organisation extraordinaires. Et si nous revivions une telle aventure, avec les colombophiles français mais aussi en invitant nos voisins belges, hollandais, allemands et anglais ? La France colombophile a pour projet d’organiser un concours sur Alger ! Quand ? En 2020 pour les 90 ans ? En 2030 pour les 100 ans ?
Pour vous donner envie, voici le compte-rendu d’Alger 1930...

«Embarquement des pigeons à Marseille. On procède des pigeons sur « Le Martinique » dans la matinée du 9 juillet. Pendant ce temps, le chef de convoi, M. Lebleu, se met en règle avec la compagnie transatlantique pour le passage du personnel et des pigeons.
Le signal du départ est donné le 9 juillet à 17h50, et à 18h, « Le Martinique » lève l’ancre sous les ordres du capitaine Giuli.
Les paniers sont placés par piles de trois dans le vaste entrepont avec de bons intervalles. La mer est calme et permet de laisser ouverts les hublots et les portes de déchargement, la ventilation est excellente et nos pigeons ne souffrent nullement de la chaleur qui est modérée.
Un tour de garde est organisé à partir de 20h. Convoyeurs belges et français rivalisent de zèle et de vigilance.
La journée du 10 juillet s’annonce très belle, avec vents légers d’Ouest, Sud-Ouest et Sud-Est.
Les oiseaux reçoivent deux repas : à 8h30 et à 16h30 avec une abondante...

La suite à lire dans La France colombophile n°298 du 13 avril 2017.