Frank Zwiers : le talent de la jeunesse

Frank zwiers 1Pays-Bas. Le Marathon Club du Grand Centre était en visite en Hollande pour découvrir la colonie de Frank Zwiers.

Il pourrait tout autant être l’objet d’une célèbre citation romaine (Veni, Vidi, Vici de Jules César) que d’une expression moderne (golden boy), et toutes deux le qualifieraient justement : j’aimerai vous faire découvrir aujourd’hui le surprenant Frank Zwiers (Breda-NL) ; un jeune colombophile (33 ans) qui en moins de 4 ans est venu au grand fond, et s’est imposé devant les plus grands de cette discipline…

Jeune et passionné
Frank Zwiers est un jeune cadre dans les ressources humaines âgé d’une petite trentaine d’années, papa de deux têtes blondes (pays oblige) : Vienna (6 ans) et Kia (3 ans). Il partage ce bonheur avec la charmante Suzan. Je vous présente la famille, car il ne serait pas l’objet de cet article sans les siens, vous verrez. Le goût de notre hobby lui a été transmis par son grand-père, et au début de ce siècle (2000) il a commencé à jouer à pigeon, en demi-fond. En 2009, son bonheur s’est enrichi de la petite Vienna. Le plus raisonnable fut de sacrifier le hobby colombophile pour pouvoir concilier vie familiale et professionnelle.
Mais quand le diable vous tient, il ne lâche pas prise si vite : entre 2009 et 2011, Frank n’a ainsi pas cessé de suivre toute l’actualité de sa brûlante passion sur le net, ni d’aller voir tomber les voiliers chez les copains.

Une épouse en or !
Est-ce qu’elle en avait marre de le voir sur le net et chez les copains pour les arrivées de voiliers ou simplement qu’elle voulait le voir heureux (c’est plutôt cette raison), mais Suzan prit contact avec Mark Van den Berg pour offrir des pigeons à son cher et tendre. Le nez fin, elle a investi dans le grand fond ; une femme au top, tout simplement… Je vous vois d’ici avec vos yeux ronds en vous demandant où il a été trouvé cette perle, et oui, ça existe…
Blague mise à part, nous sommes bien contents d’avoir nos compagnes car elles en supportent souvent plus que de raison dans notre prenante passion, et si nous pouvons jouer, nous pouvons leur dire merci la plupart du temps, alors, mesdames, un grand merci !

Pas un bricolo
Courant 2011, voici donc notre Frank Zwiers parti chez Mark Van den Berg chercher ses...

La suite à découvrir dans la France colombophile n°274.