Il y a déjà des pigeons bagués... 2017

Img 0156

Il y a quinze jours, un responsable de société nous a envoyé cette photo. Regard rapide sur la photo pour se dire : «  tiens, une bague du Maroc. Il y a des amateurs français qui jouent avec des pigeons du Maroc. » Pourquoi pas, la colombophilie est très vivante dans ce pays et de nombreux amateurs ont investi dans des pigeons européens. Nous renvoyons un « ok » à notre expéditeur. Réponse en retour : « vous n’avez pas vu l’année ? » Regard plus attentif et surprise : 2017 !

Ce pigeon est arrivé dans un colombier du Nord de la France, entre Saint-Omer et Dunkerque. Quel âge à ce pigeon ? C’est un pipant, il est donc né dans le Nord de la France (nous ne croyons guère à une de ces histoires extraordinaires, avec un jeune de quelques semaines qui aurait parcouru des milliers de kilomètres pour se retrouver près de la mer du Nord). Et il a été bagué avec un matricule de l’année 2017 ! Comment est-ce possible ? Trafic de bagues via le fabricant ou le pays qui en a passé la commande ? Contrefaçon ? Malheureusement, il ne nous a pas été possible d’examiner plus en détail le pigeon et la bague : l’amateur qui avait récupéré ce pigeon l’a rapidement relâché.
Cela pose une nouvelle fois la question du contrôle des bagues étrangères. On espère croire, qu’avec cette découverte, l’amateur qui a bagué des jeunes 2016 avec des bagues 2017 (très certainement pour rafler un maximum de prix en catégorie pigeonneaux l’an prochain) n’ose guère enloger des pigeons « marocains » dans quelques mois. Mais ne faut-il pas un meilleur contrôle des bagues étrangères ?
Nous avons tenté de contacter des responsables marocains, mais nos essais sont restés sans réponse.