Jean-Pierre Valvandrin : un retour en fanfare à la vitesse

Jean piee vala

Saint-Martin-lez-Tatinghem (Pas-de-Calais). Toujours en tête sur le demi-fond, Jean-Pierre Valvandrin a regoûté à la vitesse avec succès.

Dans la colombophilie moderne, la tendance est à l’allongement des distances, particulièrement dans le Nord de la France. Les amateurs qui jouent le demi-fond se testent sur le fond. Ceux qui s’amusent sur le fond depuis des années se réorientent dans le grand fond et les internationaux. C’est ainsi, le fond et le grand fond ont la côte. Pourtant, notre colombophilie française demeure avant tout riche de spécialistes de la vitesse et du demi-fond.

 

Ces dernières années, Jean-Pierre Valvandrin s’est distingué aussi bien sur le demi-fond que sur le grand fond. Au difficile groupement de Saint-Omer, où le fond est dans les gênes de la majorité des colonies (c’est une nouvelle fois cette saison le groupement qui a enlogé le plus de pigeons sur les fédéraux Nord-Pas-de-Calais), Jean-Pierre Valvandrin se classait même deuxième du championnat fond jeunes en 2010 et quatorzième en fond/grand fond vieux avec une victoire sur Treignac. En 2011, il terminait 6e du championnat fond grand fond vieux. En 2013, il est cinquième du championnat fond 1 an et cinquième en demi-fond vieux, deuxième en 2014 derrière la colonie Mansel qui décrochera une saison de plus le titre de champion de France de la spécialité.

En 2016, Jean-Pierre Valvandrin a continué les concours de demi-fond où il se classe...

La suite dans la France colombophile n°284.