Les meilleurs sur les ALC-CALC 2016

Dsc0888

HERSIN-COUPIGNY (Pas-de-Calais). La famille Guyo gagne un deuxième titre de champion général Nord-Pas-de-Calais sur les ALC-CALC.

Premier au championnat général, deuxième en fond 1 an, premier en fond jeunes, quatrième au super prestige, troisième en grand fond vieux : voilà pour les championnats Nord-Pas-de-Calais des ALC-CALC 2016. Plus, sur les concours fédéraux de la Première région, la bague en or en vieux avec le 5108-2014. Pas de doute : 2016 aura été une saison réussie pour la famille Guyo d’Hersin-Coupigny. Une belle saison de plus, pourrait-on même écrire : en 2013, la famille Guyo avait déjà enlevé le championnat général des ALC-CALC, l’un des championnats les plus relevés en France.

Chez les Guyo, on vit la colombophile en famille. D’ailleurs, le mot « famille » ne semble pas un vain mot dans l’antre intime des Guyo. Sur les murs, de nombreuses photos de famille ornent le moindre mur. À la tête de la colonie, Emmanuel, 47 ans, aidé de son épouse Dorothy et de son fils Florian. Un cercle familial soudé qui n’hésite pas à ouvrir ses portes lors des retours des pigeons : ils sont souvent nombreux à être installés sur la terrasse pour admirer le retour des voiliers.
Emmanuel est dans la colombophilie depuis l’âge de neuf ans. Il est venu aux pigeons voyageurs par son père, déjà à Hersin-Coupigny. Emmanuel est à son compte depuis 1988. Il est licencié à la société de Sains-en-Gohelle et enloge les ALC-CALC à Auchel.
Toutes ces dernières années, la famille Guyo a joué avec succès sur deux tableaux, les ALC-CALC et les concours fédéraux de la Première région. « Mais mon but, à terme, c’est de jouer les concours internationaux », confie Emmanuel. Quand vous avez presque tout gagné à un certain niveau, il ne peut être que motivant que de relever de nouveaux challenges. La saison 2016 est d’ailleurs encourageante pour que les Guyo attaquent avec sérénité les marathons du ciel. Cette année, la famille Guyo s’est testée avec succès sur les internationaux : 2/2 à Pau, 2/3 à Saint-Vincent et 2/3 à Perpignan. Et ces prix ne sont pas enlevés...

La suite dans la France colombophile n°285.