Pour Ijsbrand et Tijmen, une saison inoubliable

Ijsbrand en tijmen

Région d’Amsterdam (Pays-Bas).  Ijsbrand Kaptein et Tijmen Soeterbroek ont marqué de leur empreinte les hostilités 2017. Ils terminent deuxièmes du championnat fond ZLU.

Comment oublier une pareille année ? 1er National Keizer Grote Fond, 1er National Super Prestige, 1er National Keizer Kampioen Fond Unie 2000, 2. ZLU Fond Kampioen, 6. Int PIPA IATP Overall Ranking, 4. National Pyreneen Cup, 6. Int West Europaische Super Marathon, 10.National Marathon… une année de rêve pour Isjbrand et son jeune acolyte Tijmen !
Ma première visite à Akersloot date de 2014. En 2014, il avait remporté deux victoires en région 6 « Noord Holland » notamment Pau (1.095km) et Cahors (964 km). En 2014 toujours, il était sacré meilleure colonie du nord des Pays-Bas ! C’est un colombophile à l’ancienne, qui n’a pas Facebook, n’attache pas d’importance à Internet, d’où son absence médiatique. Sur les classements, c’est tout autre chose : absent n’est pas le mot, au contraire ; pour certains, il y est trop présent. La côte de ses pigeons ? Basse ! C’est malheureux quand on voit ses résultats, et surtout comment ses pigeons volent ailleurs… soit ! Ce n’est pas ce qu’il recherche, et c’est très bien ainsi ! Aujourd’hui, il est épaulé par son plus grand fan et voisin, Tijmen Soeterbroek, 19 ans, et employé de la fromagerie des frères Brugemann depuis trois ans. Tijmen l’accompagne dans les tâches quotidiennes et gère pour lui le suivi administratif de la colonie. Ijsbrand lui enseigne tous les rudiments du jeu, de la sélection et du suivi de la colonie. Je pense qu’une des plus grandes fiertés d’Ijsbrand de cette année 2017 est d’avoir pu voir le jeune Tijmen orné du drapeau des Pays-Bas en bandoulière, portant fièrement la coupe en verre de Keizer Grote Fond ZLU, ému aux larmes, au milieu d’une assemblée de champions, tous à l’applaudir.

Ijsbrand Kaptein, 60 ans, est connu comme le loup blanc quand il s’agit de pigeons de marathon, dans sa région d’Amsterdam et environs. Par là-bas, on peut bel et bien parler de marathon, car rares sont les concours de grand fond d’une distance inférieure à 1000 kilomètres. Si je pouvais avoir une seconde vie, c’est par là-bas que j’aimerais la passer. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on peut vraiment s’y éclater ! Au total, 12 concours de plus de 960 kilomètres dont 5 concours NPO et 7 concours ZLU. Quatre concours entre 960 et 1000 kilomètres, six concours entre 1000 et 1.100 kilomètres, Perpignan avec 1.114 kilomètres et Barcelone avec 1.255 kilomètres.
Ijsbrand est maçon, et toujours en activité. Il a commencé à jouer à pigeon à l’âge de 12 ans. Son colombier n’a jamais déménagé. Petit, il avait les pigeons dans le jardin de ses parents ; aujourd’hui, il est propriétaire de la demeure parentale. Il y a désormais presque  ans son premier colombier était fait de vieilles portes. Aujourd’hui, une magnifique installation trône à l’arrière de sa maison. De début des années 1980 jusqu’à 1992, il a joué en tandem avec Jos Vermaas, qui joue depuis seul à Heemskerk, fief de Sam de Jong. C’est dans les année 80, plus précisément en 1982, il y a désormais 36 ans, que l’aventure du grand fond a commencé.

Colombier 1

En 1982, Ysbrand a acquis ses premiers pigeons de grand fond chez les frères Van Zelderen. Jusqu’à 1987, il n’y a pas eu d’autres introductions. Les meilleurs voyageurs ont systématiquement été à la reproduction. C’est ainsi qu’une base solide a été formée. En 1987 Isjbrand et Jos se sont rendu chez Wim Muller...

La suite à découvrir dans la France colombophile n°319 du jeudi 1er février 2018.