Yves Bargiacchi le plus rapide sur Bourges Nord-Pas-de-Calais

Dsc0220

Fenain (Nord). Le 20 mai 2017, Adrien a été le plus rapide sur Bourges Nord-Pas-de-Calais où 21.864 pigeons étaient engagés.

 

21.864 pigeons, ce n’est pas un petit contingent. Ce sera certainement le plus important lâcher de pigeons français de la saison. C’était quand ? Le 20 mai dernier, sur Bourges. Chez nos voisins, les yeux du moindre amateur seraient braqués sur un tel contingent, à rechercher les colonies déjà en forme en ce début de saison, à scruter les origines réussissant à s’extirper d’une telle masse sur une si courte distance. Certes, il n’existe pas de classements Nord-Pas-de-Calais, mais des classements arrondissements alors que le concours est à lâcher unique pour la deuxième année. Certes, la France n’a pas la culture colombophile belge. Mais tout de même, premier dans plus de 21.000 pigeons, cela ne peut pas rester un prix banal même si, chacun le sait, le vent a toute son importance. Mais comme sur n’importe quel concours en colombophilie, à 100 comme à 1000 km.
Pour connaître le nom de l’heureux champion, il faut d’abord faire le tour du Net, rechercher les 26 résultats, un résultat vieux, un résultat 1 an les treize groupements que compte le Nord-Pas-de-Calais, de Calais à Avesnes-sur-Helpe. C’est déjà un exploit : tous les groupements n’ont pas encore de site Internet digne de ce nom. Il faut aller sur le site du groupement, de son classificateur, sur un blog, envoyer un mail à un dirigeant et espérer les fichiers en retour. Vraiment, nous avons encore à progresser sur le plan de la communication entre colombophiles pour mieux mettre en valeur nos champions.
Le samedi 20 mai, 21.864 pigeons ont été libérés de Bourges à 7h30. À Fenain (groupement de Douai), le 29314-2015 d’Yves Bargiacchi est officialisé à 11h30’48’’ après avoir volé 369,587 km. Il sera le plus rapide de toute la meute : 1.534,83 m/mn. En 1 an, Roland Denimal (groupement de Cambrai) est le plus rapide à la vitesse de 1.525,81.

Dsc0223

Une base Baert-Debusschere
En surfant sur Internet depuis les premiers résultats, Yves Bargiacchi avait bien vu qu’il était le plus rapide de toute la région Nord-Pas-de-Calais sur Bourges. Voilà de quoi entamer la saison 2017 de la plus belle des manières, après un premier prix à l’arrondissement de Douai sur Saran le 8 mai dernier avec le 13436- 2014 (2.076 pigeons), un premier prix Nord-Pas-de-Calais sur Châteauroux vieux (2.421 pigeons) le 16 juillet 2016, un premier arrondissement sur Saran en 2015, un premier Limoges Nord-Pas-de-Calais Calc en 2014...
Le Bourges d’Yves Bargiacchi  se prénomme Adrien. Il est à l’image de la colonie, c’est-à-dire issu des colonies belges Baert-Debusschere. Yves Bargiacchi est un grand ami de Damien Baert qu’il a rencontré au début des années 2000 : « j’avais à Taintignes, en Belgique, un petit cousin colombophile, Arthur Poupart. Il habitait juste en face de Gustave Guelton. Je rendais régulièrement visite à Arthur qui me disait que je devais rencontrer Damien Baert, un gars plein d’avenir. Au mois d’août 2000, j’ai rencontré Damien pour la première fois. Au premier abord, certainement par timidité réciproque, ce fut un peu froid. Mais très vite Arthur a su détendre l’atmosphère. Je venais de faire avec David le 33e et 34e Dax international et Damien voulait des pigeons pour jouer plus loin. Je lui ai offert deux tardifs du David. Avec ses deux tardifs, Damien a l’année suivante remporté les 1er et 3e sur Saint-Vincent. À la suite de cela, une très grande amitié est née et de nombreux pigeons ont passé la frontière. » Le David avait pour origines les Yves Descamps de Beuvry-la-Forêt, à la fois ami de Yves Bargiacchi et ancien collègue de travail (à la SNCF).
Adrien, le 29314-2015, a pour parents deux pigeons du colombier de Roger Debusschere, associé à Damien Baert. C’est du 100%...

 

La suite à lire dans La France colombophile n°302 du jeudi 8 juin 2017.